L'équipe du Bateau Livre

Hector et Louis
15 septembre 2020

Ce matin, comme tous les matins, Louis se réveille à 7 heures, mais ce matin-là, contrairement aux autres matins, Louis n’est pas en forme. Avec un emploi du temps de ministre et des parents partis à l’autre bout du monde, la routine peut parfois avoir un goût de tristesse... C’est donc Hector, son majordome, qui sedonne pour mission de lui changer les idées. Et pour cela, quoi de mieux que de bousculer les habitudes pour une fois ?

C'ETAIT UN JOUR COMME LES AUTRES...

Elana K. Arnold/ Eli

Kimane éditions

13,50
15 septembre 2020

"C’était un jour comme les autres, pourtant c’était un jour exceptionnel.
Deux événements s’étaient produits.
Deux visiteurs,
Deux familles,
Un quartier,
Et le monde avait changé."

Un album avec une forte tension émotionnelle sur ces événements personnels qui rendent une journée exceptionnelle

Héritage
19,50
3 septembre 2020

Flamboyant et juste

En conteur fabuleux, Miguel Bonnefoy s'empare de son héritage et dresse une fresque familiale empreinte d'un réalisme magique.

Lonsonier et sa descendance évoluent entre la France et le Chili au cours d'un siècle tourmenté par les guerres et la dictature. L'exil et le déracinement sont au cœur de l'histoire intime de ces personnages singuliers et extravagants.

Avec son écriture élégante, flamboyante et juste, Miguel Bonnefoy nous enchante une fois de plus.

La Géante
1 septembre 2020

Incroyable !

Noële vit au pied de la Géante, la montagne, la Nature, le bois, comme vous voulez, c'est elle-seule qui l'appelle la Géante de toute façon. Et voilà qu'elle se met à intercepter le courrier d'amour éperdu d'un couple qui se consume à petit feu.

Récit immense aux accents mythiques, la Géante vous écrasera, vous protègera, vous malmènera, et sans aucun doute possible, vous envoûtera.

Superbe !

Térébenthine
16,50
1 septembre 2020

Très bonne lecture !

Peintre ? Plus personne ne s'intéresse à la peinture. Abandonnez cette lubie, les Térébenthines, il pue votre avenir, comme vous et vos relents de White Spirit obstinés.
Et toi, petite peintresse, tu persistes à t'ancrer dans ce que tes profs appellent gracieusement de la "merde". Sans compter que tu es une femme, et artiste est un mot masculin en ce bas monde.

Fort, percutant, véritable critique du monde impitoyable et hypocrite de l'art, ainsi qu'une superbe ode à la peinture. Très bon !