Benchmarking, l'État sous pression statistique
EAN13
9782355220333
ISBN
978-2-35522-033-3
Éditeur
Zones
Date de publication
Nombre de pages
250
Dimensions
20 x 14 x 1 cm
Poids
266 g
Langue
français
Code dewey
352.3570944
Fiches UNIMARC
S'identifier

Benchmarking

l'État sous pression statistique

De ,

Zones

Indisponible

Autre version disponible

Inventé au début des années 1980 dans la firme américaine Xerox, le " benchmarking " se définit comme une méthode de management par l'évaluation compétitive. Depuis, ce petit instrument gestionnaire a conquis le monde, jusqu'à coloniser la gestion des RH dans les services publics français, police, hôpital et université au premier chef. Comment résister à la Nouvelle Quantification Publique (NQP) ?
Que vous soyez fonctionnaires ou salariés, vous devez toujours être plus performants, plus proactifs, plus autonomes. Vous serez impitoyablement comparés, notés, évalués. L'activité professionnelle devient une course effrénée au chiffre et à la performance. Ce phénomène a un nom. Inventé au début des années 1980 dans la firme américaine Xerox, le benchmarking se définit comme une méthode de management par l'évaluation compétitive. En quelques décennies, ce petit instrument gestionnaire a conquis le monde, jusqu'à coloniser aujourd'hui la " gestion des ressources humaines " dans les services publics. De New York à Bruxelles, des archives de Xerox à la préfecture de police de Paris, ce livre montre comment le benchmarking est devenu l'instrument de nouveaux rapports de domination entre les mains des bureaucraties contemporaines. Comment le benchmarking se déploie-t-il aujourd'hui dans l'administration et les services publics français ? Dans la police, à l'hôpital et à l'université ? Quels sont les ressorts de la " discipline indéfinie " qu'il exerce sur les agents ? Mais ce livre ne s'en tient pas au constat. Les auteurs concluent en esquissant les contours d'un possible militantisme par les chiffres : le " statactivisme ".
S'identifier pour envoyer des commentaires.