Mémoires d'Amérique
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Du monde entier
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Fiches UNIMARC
S'identifier

Mémoires d'Amérique

Gallimard

Du monde entier

Offres

  • AideEAN13 : 9782072790478
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    14.99

  • AideEAN13 : 9782072790508
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    14.99

Autre version disponible

Ce saisissant recueil entremêle avec justesse l’intime, l’historique et le
politique. John Edgar Wideman ravive les souvenirs de l’Amérique, ses plaies
ouvertes, le feu dévorant du deuil, de la violence et de l’injustice. Il y
parle d’amour, de mort, de lutte, de race, de vengeance et d’identité,
questionne la relation inapaisée des Noirs et des Blancs et nous entraîne dans
un voyage à travers le temps, l’espace et les arts, jusqu’à toucher le cœur
même de l’âme américaine. 'JB & FD' imagine une conversation entre John Brown,
célèbre militant anti-esclavage, et Frederick Douglass, l’orateur
abolitionniste, sur la nécessité d’en finir avec la traite des humains par un
océan de sang. 'Cartes et registres' évoque un conciliabule entre un frère et
une sœur qui tentent de comprendre pourquoi leur père a tué un autre homme.
'Le pont de Williamsburg' raconte l’histoire d’un homme assis sur un pont qui
contemple sa vie avant de sauter dans le vide. Chacune des nouvelles
obsédantes qui composent ces Mémoires d’Amérique a le phrasé d’un morceau de
jazz : elliptique, profondément rythmée, l’écriture est comme brisée, les voix
se chevauchent, des mots semblent manquer, comme si le but de l’auteur était
d’atteindre plus rapidement la vérité. Par sa variété de tons, de formes et de
sujets, ce recueil à la force inouïe transcende les idéologies et nous laisse
le souffle coupé.
S'identifier pour envoyer des commentaires.