Deux petites bourgeoises
EAN13
9782234090194
Éditeur
Stock
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Deux petites bourgeoises

Stock

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782234090194
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Copier/Coller

      Impossible

    11.99

Autre version disponible

« Sur les riches, sur les bourgeois, on croit savoir d’avance, c’est comme les
cochons, on ne les aime pas.

Selon un excellent dictionnaire des synonymes, borné, commun, conformiste,
conventionnel, égoïste, étriqué, formaliste, grossier, lourd, moyen,
pantouflard, philistin, médiocre, singe, trivial, vulgaire, c’est la même
chose. Les bourgeois sont malheureux et c’est leur faute. Ils sont là, à
geindre avec leurs problèmes de riches, leurs dépressions, leurs régimes, les
travaux dans leur appartement, la poussière, leurs domestiques, la queue aux
télésièges. Quant aux bourgeoises ? Grimaçons ! Un truc étriqué, mal baisé,
maigre, pas tendre, la peau trop tendue, les pieds serrés dans des escarpins.

Esther et Héloïse se sont rencontrées en sixième, elles sont dans la même
classe à l’école Alsacienne, une école privée parisienne, une école pour
bourgeois libéraux, les pires, ceux qui ont toutes les chances, sans les
règles. Elles sont donc des filles à papa, des gosses de riches, la cuillère
en argent dans la bouche, pendant longtemps elles ne connaîtront rien d’autre,
des visières sur les yeux, leurs pistons, leurs vacances, les meilleures
places dans le train.
Qu’elles souffrent comme tout le monde, qu’on les enferme, qu’elles subissent
ce que toutes les petites filles, les adolescentes, les femmes du monde
subissent ! Il n’y a pas de raison qu’elles échappent, parce qu’elles sont
nées dans les bons quartiers, au sort qui leur est réservé.

Pourquoi Héloïse et Esther et pourquoi pas nous ? C’est injuste.

On peut les détester de ne rien savoir au-delà de ce qu’elles ont, c’est
facile et cela arrivera, et elles seront punies, enfin surtout Héloïse. »


Une amitié naît entre deux petites filles de bonne famille qui se ressemblent,
grandissent ensemble et suivent le même chemin : elles se marient, ont des
enfants, divorcent en même temps, ont des histoires d’amour similaires…
jusqu’au jour où la mort frappe à la porte de l’une d’entre elles.

Une fable drôle et amère sur la bourgeoisie, l’amitié et la mort.
S'identifier pour envoyer des commentaires.