Les bottes suédoises

Les bottes suédoises

Henning Mankell

Seuil

  • 12 mars 2017

    [![](http://www.onlalu.com/wp-content/uploads/2017/03/les-Bottes-Suedoises-950-190x300.jpg)](javascript:ouvrir_image\('http://www.onlalu.com/wp-content/uploads/2017/03/les-Bottes-Suedoises-950.jpg',950,1501\))

    **Cliquez au moins une fois sur l'image pour l'agrandir
    ****[Retrouvez Soledad sur son blog]( http://www.soledadbravi.com/)**

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u


  • par (Libraire)
    11 janvier 2017

    Oeuvre subtile, mélancolique.

    Il serait dommage de passer à côté de ce livre puissant, bouleversant, abordant les aléas de la vie, les années qui s'écoulent, désir toujours présent. Chirurgien retraité, 70 ans, il vit presque en solitaire sur une petite île de la Baltique. Un incendie détruit sa maison. Qui , pourquoi ? Heureusement la caravane de sa fille, inhabitée n'est pas loin. Avec philosophie il reprend son rythme quotidien : déplacements sur son petite bateau, amitié amoureuse avec Lisa, journaliste, méditations sur la famille, la vieillesse, la mort.
    On tombe sous le charme.


  • par (Libraire)
    11 novembre 2016

    Après le succès des Chaussures Italiennes, voici le deuxième volet de la vie de Fredrik Welin. On retrouve notre ermite sur son île de la Baltique plus désemparé que jamais après l'incendie de sa maison. Ce sera l'occasion pour lui de revoir sa fille. La vie lui réservant finalement bien des surprises !


  • par (Libraire)
    26 octobre 2016

    Le conseil de Jean-Luc

    Dans un archipel de la Baltique où l'on ne se déplace qu'en bateau, Fredik, médecin à la retraite, vit seul, tenaillé par la culpabilité (il a commis une erreur médicale). Une nuit, sa maison brûle. Mais ce qui semblait une catastrophe marque peut-être le début d'une nouvelle vie. Un texte d'une simplicité confondante qui dit le déchirement du vieillissement, entre hantise de la mort et désir de vivre malgré tout.


  • 22 septembre 2016

    La vie continue

    Que nous reste t-il lorsque nous n'avons plus rien ?
    Cette question s'empare de la vie de Fredrik Welin après que sa maison a été réduite en cendre dans un étrange incendie. Désormais installé dans sa vieille caravane, Fredrik va devoir s'ouvrir à nouveau aux autres, sa fille, ses voisins, ainsi qu'à une jeune femme, nouvellement rencontrée.
    Tout comme dans les événements qui prennent trop rapidement pour cible, en tant que cause de leurs malheurs, des corps étrangers, le personnage se démène avec ses peurs, celle de la mort notamment qu'il sent se rapprocher inexorablement. Les inquiétudes et les douleurs de ce médecin retraité laissent voir un ennemi davantage intérieur qu'extérieur.
    Henning Mankell signe un dernier roman émouvant dans lequel le protagoniste se livre à une lutte contre le repli sur soi tout en évoquant les failles humaines où nous nous plaisons à rester seul.
    Que nous reste t-il lorsque nous n'avons plus rien ? La possibilité de tout reconstruire.

    Lancelot R.


  • par (Libraire)
    29 août 2016

    Superbe !

    Réveillé en pleine nuit par l’incendie de sa maison, Fredrik a juste le temps de sortir pour voir sa maison et tous ses souvenirs partir en fumée. Choqué mais indemne il tente de comprendre ce qui s’est passé. A 70 ans peut-il se reconstruire un avenir ?
    Ce dernier roman de Henning Mankell est superbe. Que dire d’autre ? Rien, il suffit de le lire et de le relire.
    Valérie


  • par (Libraire)
    25 août 2016

    Fort et émouvant

    F. Welin vit reclus sur son île de la Baltique. Après l’incendie de sa maison, il pense que sa vie est derrière lui. Mais de façons inattendues, un avenir semble se dessiner.
    Portrait d’un homme vieillissant, difficile mais malgré tout attachant, aux prises avec la peur de la mort, de la maladie et finalement de la solitude…
    "Les bottes suédoises" est un roman fort, émouvant et d’autant plus mélancolique que c’est l’ultime roman de Mankell…


  • par (Libraire)
    22 août 2016

    les bottes suédoises

    « Réveillé en pleine nuit par l’incendie de sa maison, Fredrik a juste le temps de sortir pour voir sa maison et tous ses souvenirs partir en fumée. Choqué mais indemne il tente de comprendre ce qui s’est passé. A 70 ans peut-il se reconstruire un avenir ? Ce dernier roman de Henning Mankell est superbe. Que dire d’autre ? Rien, il suffit de le lire et de le relire.»
    Valérie


  • par (Libraire)
    19 août 2016

    Où l'on retrouve le personnage des " Chaussures italiennes" en proie au doute alors que sa demeure vient de disparaître dans les flammes . Que s'est il passé cette nuit là ? La solitude s'abat sur le vieil homme alors que reclus sur son île , sa fille va venir le retrouver .
    Un roman que l'on ne peut abandonner et nourri de tous les thèmes de prédilection de l'auteur.
    Tendre et attachant du début à la fin .