• 1 février 2020

    Coup de coeur littérature française

    Narcisse Pelletier est un jeune matelot français qui, au cours d’une expédition, se trouve malheureusement abandonné par son équipage sur une île. Se croyant d’abord seul, Narcisse finit par rencontrer une tribu vivant sur cette île dont une vieille femme noire qui prend soin de lui et le nourrit. Narcisse ne comprend pas la manière de communiquer de cette tribu mais observe ses membres et apprend à vivre comme eux. Dix-sept ans plus tard, un navire anglais accoste sur cette île et Octave de Vallombrun, noble et membre de la société française de géographie, découvre Narcisse, ce « sauvage blanc », et décide de le prendre sous son aile. Commence alors pour Octave une longue période de recherche qui consistera à comprendre comment Narcisse est arrivé sur cette île et comment il a oublié ce qu’il était avant et tout ce qu’il a désappris.


  • 2 février 2016

    C'est l'alternance de ces deux récits qui fait la force de ce roman. Les romans se déroulant en partie sur des bateaux me rebutent, je ne m'en explique pas la raison, mais c'est ainsi. J'ai beaucoup aimé celui-ci. Narcisse est un personnage taciturne mais silencieux. Si François Garde saupoudre quelques touches comiques, il ne fait pas de Narcisse un phénomène de foire et il le rend très touchant. Bien sûr, le thème du sauvage déraciné a été traité, celui du blanc qui devient sauvage aussi mais celui du blanc forcé de s'adapter à la vie sauvage et qui revient de force à la "civilisation" ne me semble pas l'avoir été beaucoup. Et la découverte, vers la fin du roman, d'un élément important de sa vie interroge le lecteur et le met mal à l'aise par rapport au parcours suivi. C'est un roman qui avait toutes les chances de me déplaire et qui m'a beaucoup plu.


  • par (Libraire)
    4 février 2015

    A lire sans aucune hésitation!

    Au milieu du XIXéme siècle, Narcisse Pelletier, un jeune matelot de18 ans Français est abandonné sur une plage d'Australie. Dix sept ans plus tard, un navire anglais le retrouve par hasard, nu, tatoué. Que c'est il passé durant ces années ? Ce roman est une véritable bouffée d'air frais, source de réflexion sur notre humanité et notre civilisation.


  • par (Libraire)
    5 janvier 2015

    Premier roman génial

    Ce qu’il advint du sauvage blanc, on ne le saura pas vraiment. En revanche, la sollicitude d’un jeune géographe qui tente de le comprendre donne lieu à un récit émouvant sur la diversité des cultures et les mentalités des Européens au 19e siècle.


  • par (Libraire)
    18 septembre 2013

    Exceptionnel !

    Passionnant, "Ce qu'il advint du sauvage blanc" n'est pas uniquement un roman d'aventure hors norme, c'est aussi et surtout un roman sur la différence, l'identité, la solitude et l'acceptation de l'autre. Exceptionnel !