Toujours plus à l'est / récits

Benjamin PELLETIER

Philippe Picquier

  • 31 juillet 2021

    C’est un jour d’hiver que Benjamin Pelletier atterrit à Séoul. Il y passera les quatre saisons, seul étranger à Malli-dong, quartier populaire à flanc de collines, enchevêtrement de constructions anciennes, habitations et gargotes. Pendant un an, il va découvrir une culture, une langue et essayer d’appréhender ce pays qui lui est inconnu.

    Par petites touches, Benjamin Pelletier nous introduit en Corée du sud. L’esprit ouvert et bienveillant, il parle de ses rencontres, de ses découvertes culinaires, des mœurs coréennes, truffant d’anecdotes, parfois drôles, parfois tendres, un récit de voyage original. Sans essayer de brosser un tableau global, l’auteur s’attache aux détails qui rendent chaque voyage si particulier.
    Une année bien remplie, suffisante pour s’attacher à ses vieilles voisines, pour se familiariser avec les traditions millénaires du pays, pour découvrir son Histoire, s’imprégner de ses couleurs, de son atmosphère. Un an aussi pour quitter la capitale, s’envoler pour l’île de Jeju ou aller voir les miradors nord-coréens sur la DMZ. Quatre saisons pour goûter au froid glacial de l’hiver coréen, à la douceur du printemps, aux pluies diluviennes qui précèdent un été chaud et lourd, à la magie des ginkgos parés d’or en automne.
    Mélange de méditations philosophiques, d’explications théoriques et de récits du quotidien, Toujours plus à l’est est une véritable invitation au voyage qui se lit comme un roman. Agréable et dépaysant.